8Avr 150

Le plan de Paris pour devenir une capitale mondiale du vélo en 2020

Afin de multiplier par trois le nombre de trajets à vélo dans la capitale d'ici cinq ans, la ville va tripler son investissement financier, qui atteindra plus de 150 millions d'euros pour cette mandature.

Plus qu'une ville cyclable, Paris se voit déjà en "capitale mondiale du vélo". C'est en tout cas le très ambitieux objectif de la Ville dévoilé jeudi 2 avril dans son Plan Vélo 2015-2020, fruit d'une grande consultation publique à laquelle ont participé plus de 7.000 habitants.

Concrètement, l'exécutif souhaite tripler les déplacements à bicyclette d'ici cinq ans, pour qu'ils passent de 5 à 15% du total des trajets effectués. Ce qui nécessite donc une certaine rallonge budgétaire.
Doubler la longueur des pistes cyclables

En effet, pour atteindre de tels objectifs, l'adjoint au Maire Christophe Najdovski annonce que Paris triplera son investissement financier en faveur du vélo. Il devrait tourner autour de quelque 150 millions d'euros au cours de cette mandature.

Dans le détail, 63 millions d'euros seront alloués à l'aménagement de pistes cyclables. Le projet prévoit notamment la création d'un réseau express vélo. Celui-ci s'organisera autour de deux axes (Nord-Sud et Est-Ouest), d'un axe reliant les Bois de Boulogne et de Vincennes avec les rocades des Maréchaux, des Fermiers Généraux, des Grands Boulevards et Boulevard Saint-Germain. Cela permettra de doubler la longueur des pistes qui passeront de 700 km à 1.400 km d'ici 2020.

Par ailleurs, 30 millions serviront à financer le programme "Paris à 30 km/h". Dans les zones 30, qui devraient être généralisées, les pistes cyclables à double-sens seront multipliées dans les rues à sens unique. Quant aux grands axes routiers, qui resteront limités à 50 km/h, ils seront également équipés de voies cyclables.
Créer plus de places de stationnement

De plus, 7 millions seront alloués à l'offre de stationnement des vélos, avec notamment l'installation de nouvelles aires plus petites mais plus nombreuses. 10.000 nouvelles places de stationnement devraient ainsi être créées en cinq ans. Sans parler des nouvelles offres comme la création de boxes d'une dizaine de places à proximité des lieux de vie, ou des consignes sécurisées dans des gares RER, tramway ou métro.

Christophe Najdovski précise en outre que 10 millions permettront d'aider les Parisiens à acheter vélos à assistance électrique, cyclomoteurs électriques, triporteurs et autres vélos cargos, en les subventionnant à hauteur du tiers du prix d'achat d'un appareil neuf, toutefois plafonné à 400 euros TTC.

Enfin, les 40 millions restants iront aux aménagements cyclables, dans le cadre  des projets de transport en commun et de réaménagement des grands axes, places, etc.

Article de Mme Mounia Van de Casteele  du 02/04/2015 publié dans "La Tribune".

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant