28Mai 130

Vélo électrique : Paris-Dakar en version écolo

Une exposition d’anticipation « Dakar 2040 » un défi écologique pour le vélo électrique !

Paris-Dakar en vélo électrique sans essence !

Fin 2008, dans les lycées et les centres culturels de Dakar (Sénégal), Xavier Van der Stappen, âgé de 48 ans, a présenté une exposition d'anticipation, intitulée « Dakar 2040 ». Il y a dressé le portrait d'une ville futuriste conciliant les nouvelles technologies et le respect de l'environnement. Mais les Sénégalais, considérant les Européens comme « de gros pollueurs », sont restés sceptiques.
Convaincu de relever ce défi écologique, l'ethnographe s'est penché sur la question. C'est ainsi que le vélo électrique est né, faisant jaillir, dans la foulée, l'idée de réaliser un Paris-Dakar No Oil : un mois de trajet de 4 500 kilomètres sans utiliser la moindre goutte de pétrole mais seulement à l'aide de batteries et à la force des jambes.
« Je parcours 250 kilomètres par jour, en roulant à 40 kilomètres à l'heure. Je dépense seulement 50 centimes d'euros par jour en ce qui concerne les charges économiques », affirme-t-il.

Des réflexions sur les énergies renouvelables et le vélo électrique !

Le vélo électrique : le produit phare du développement durable

Après une courte escale dans la ville rochelaise, Xavier Van der Stappen remonte vers la capitale.
Son voyage lui a permis de rencontrer de nombreuses personnes et de les interroger sur l'avenir et sur les énergies renouvelables. Grâce à ces témoignages, Xavier réalisera un reportage sur ce qu'il appelle « Les Utopies du futur » dès qu'il sera de retour à Paris.
Il compte également multiplier ce nouveau vélo électrique qui sera mis entre les mains d'étudiants. « Ce moyen de transport étant coûteux, ils devront trouver des sponsors. Un tel engin ne passe pas inaperçu, certes. Mais il est essentiel de frapper l'imagination des gens, avoue-t-il, ceci n'est pas une assistance électrique mais une assistance humaine dans l'électrique ».
Et il ajoute : « Je ne cherche pas à établir de record sportif, simplement à sensibiliser les gens sur des moyens de transport alternatifs ». Voilà qui est dit.

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant