11Fév 130

Vélo électrique : Favoriser le deux roues en Ville

L'Assemblée nationale est saisie d'une proposition de loi visant à accroître l'utilisation des vélos à assistance électrique (VAE) en ville. Les vélos électriques constituent disent les députés à l’origine de ce projet, « une réponse adaptée aux déplacements en centre urbain » grâce à leur compacité, leur absence de pollution, leur silence et leur coût d'usage réduit. Les députés proposent d'instaurer des aires de stationnement et de recharge des batteries dans les parcs publics couverts de stationnement. Les parcs publics existants auraient deux ans pour s'adapter et les nouveaux parcs créés en seraient automatiquement dotés.

Très bien…

Sauf d’une part, qu’aucun vélo électrique n’a un connecteur de chargement identique aux autres, ce qui implique que pour le charger, le cycliste doit emporter son propre chargeur et le laisser sans protection pendant les quelques heures que dure la recharge… Un chargeur coûtant quand même entre 50€ et 15€ suivant les marques, je doute fort de l’utilisation de ce système tant que l’Europe n’impose pas des normes en la matière.

 

Sauf d’autre part, que les VAE actuels (36 Volts 11 Ampères) permettent une autonomie de 60 Km à 100Km ce qui est largement suffisant pour une journée en milieu urbain : le VAE est le seul véhicule électrique pour lequel le problème de l’autonomie n’en est plus un ! De plus, même avec une batterie vide, un vélo électrique n’est jamais en panne : c’est un vélo et le plus souvent de très bonne qualité !

Ces députés sont-ils en retard « d’un métro » ou n’ont-ils jamais vu un VAE ? Ou sont-ils adeptes du Green Washing : « ma loi lave plus vert » ? Pour développer l’utilisation du vélo en ville, électrique ou pas, on aurait préféré la sécurisation réelle des parkings vélos déjà existants et l’obligation pour les villes de créer des pistes cyclables en site propre !

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant