4juin 130

Vélo électrique gagne du terrain aux Pays Bas à cause du réchauffement climatique

Le vélo électrique continue à gagner du terrain !

Le vélo électrique connaît une forte hausse sur le marché !

Le réchauffement climatique, la hausse du prix du pétrole et la volonté de garder la forme, fait que le vélo électrique continue de gagner du terrain aux Pays-Bas, alors que ce pays aux 18 millions de vélos pour 16 millions d'habitants détient déjà nombre de records en la matière.

Quelque 1,4 million de nouveaux vélos ont été vendus en 2007, soit 80.000 de plus que l'année précédente, selon des chiffres publiés en août par l'Office central des statistiques (CBS).

"Le chiffre d'affaires du secteur des vélos vient de connaître deux années de forte hausse", souligne le CBS : "en 2006, le chiffre d'affaires a connu une hausse de 15% par rapport à 2005. En 2007, la hausse a été de 9%".

"Il ne s'agit pas seulement des ventes, l'utilisation du vélo électrique gagne aussi du terrain", explique à l'AFP le directeur de l'Union des cyclistes Hugo van der Steenhoven. "Cela vient notamment du fait que la santé est de plus en plus importante pour les gens : ils veulent faire de l'exercice".

"Il y a aussi le souci de l'environnement. Surtout pour les trajets courts, les gens réalisent qu'ils peuvent polluer moins", poursuit-il. Il met également en avant la hausse des prix du pétrole. "Selon une étude, avec un baril à 100 dollars, 10% des automobilistes choississent le vélo", selon M. van der Steenhoven.

Et puis, depuis quelques années, le vélo est devenu un attribut incontournable pour les jeunes urbains branchés. En témoigne le succès du "bakfiets", ce vélo précédé d'une caisse qui peuple les rues d'Amsterdam.

Le vélo électrique une alternative économique et pratique !

Le vélo électrique une innovation technologique pour améliorer le quotidien !

"Quand on a commencé à le vendre il y a six ans, on en vendait trois par semaine. Maintenant, on en vend des milliers chaque année (...) et on exporte un container aux Etats-Unis tous les trois mois", raconte Jan Rijkeboer, directeur d'Azor, la société qui a inventé les "bakfiets".

"Notre client type est jeune, avec des enfants, capable de payer un vélo 1.400 euros : pour certains, c'est un signe extérieur de richesse, d'autres, comme mes clientes mères célibataires, n'ont pas le choix car une voiture coûte trop cher", explique-t-il.

Selon une étude des associations de fabricants de vélos RAI et Bovag, chaque Néerlandais a parcouru 902 km à vélo en 2006, une distance en progression constante depuis 15 ans.

Au total, les Néerlandais ont pédalé 14,7 milliards de km en 2006, contre 22 milliards de km parcourus en transports en commun, et 95,8 milliards de km en voiture.

Le traditionnel vélo de ville, souvent noir, sur lequel le cycliste est assis dos droit, représente les deux-tiers des achats de vélos neufs.

"Sur 1,2 million de Néerlandais qui utilisent le vélo pour se rendre au travail, 100.000 parcourent plus de 10 km", affirme M. van der Steenhoven.

La RAI souligne l'envolée des ventes du vélo électrique depuis un an et demi. "Les modèles deviennent plus beaux et la technologie s'améliore (...) les gens veulent éviter les bouchons et consommer moins de pétrole, alors ils l'utilisent pour aller au travail par exemple, un distance de plus de 10 km ne leur fait plus peur".

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant